Raftul cu initiativa Book Archive

French 1

Brefs aperçus sur l'éternel féminin by Denis Grozdanovitch

By Denis Grozdanovitch

Femme fatale, vieille sorcière, best version aguicheuse, amazone inaccessible, charmante étudiante, sans oublier l. a. petite Émilie qui piétine sa boîte de pastels pour imiter l'art conceptuel et dont les vérités abruptes et drôles sont un véritable enchantement : pour Denis Grozdanovitch les multiples facettes de l'éternel féminin bousculent judicieusement les vanités masculines.

Show description

Read or Download Brefs aperçus sur l'éternel féminin PDF

Similar french_1 books

Atlas de la littérature potentielle

Oulipo authors paintings

Additional info for Brefs aperçus sur l'éternel féminin

Example text

Mais je ferai ça, Maman, pas de panique ! — De toutes les façons, je suis dépassée, déclara Mme Milwitzky, changeant brusquement de registre et s’effondrant sur la chaise vacante. Je ne comprends rien à ce qui se passe autour de moi. Depuis que je suis partie de Varsow, je ne suis plus à la hauteur et je ne maîtrise plus grand-chose, mon mari est devenu un dibbouk, mon fils un exalté politique, ma fille une messaline, Zia agit sans dire un mot ou raconte des histoires dont je ne saisis pas le sens, quant à Ilya, lui, il philosophe sur la forme et la vitesse des nuages.

Mon ardeur en fut nettement renforcée, mais Perla ne put apprécier sur l’instant à quelle circonstance mentale était dû ce regain d’énergie ni à quelle turpitude secrète elle avait été offerte en pâture au cours de notre premier approfondissement sensuel. Une fois que nous fûmes rassasiés l’un de l’autre, Perla s’extirpa du lit en me disant : — Je dois regagner ma chambre, pour la forme vis-à-vis de mes parents ; ne m’en veux pas ! C’est un contrat tacite entre eux et moi. — Oui ! oui ! Je comprends.

Je ne trouvai que le piètre subterfuge du mensonge : — La vérité est que je nage très mal ! J’ai voulu donner le change pour t’impressionner, mais je ne peux que « faire trempette » sur le bord, alors que là il s’agit de « faire tempête », dis-je, essayant maladroitement de masquer mon trouble par une plaisanterie. — Quelle importance ? Je nage assez bien pour deux ! N’as-tu pas envie de te réfugier dans mes bras ? dit-elle, rendue apparemment plus aguicheuse par mes hésitations, et puis se noyer ensemble ne serait-il pas un destin sublime ?

Download PDF sample

Rated 4.40 of 5 – based on 18 votes