Raftul cu initiativa Book Archive

French 1

Cahier de l'Herne n° 45: Heidegger by Michel Haar (ed.), Ernst Jünger, Hans-Georg Gadamer, Jean

By Michel Haar (ed.), Ernst Jünger, Hans-Georg Gadamer, Jean Beaufret, Reiner Schürmann, Jacques Derrida,

Nous tenons à remercier à los angeles toute première position Monsieur Hermann Heidegger qui a encouragé et favorisé ce projet dans un esprit de compréhension et de libéralité. Pour son aide amicale, nous remercions Monsieur le professeur Samuel Ijsseling, Directeur des data Husserl à Louvain. Notre reconnaissance particulière s’adresse ensuite à Roger Munier, non seulement pour ses importantes contributions à ce Cahier, mais pour le soutien actif et l’encouragement qu’il n’a cessé de nous apporter. Nous remercions en même temps très cordialement Dominique Janicaud, Jean-François Courtine et Jean-Louis Chrétien, qui nous ont reductioné généreusement de leurs conseils et de leur savoir. Si cette tâche a pu être entreprise et menée à bien, c’est grâce à l’amitié de chacun d’entre eux, à leur confiance, à leur bienveillante et patiente attente. A tous les collaborateurs du Cahier, et spécialement à Jean Greisch pour sa précieuse recension de l. a. Gesanztausgabe ainsi qu’à René Gonner qui a bien voulu se charger de los angeles Bibliographie, à Frédéric de Towarnicki et à ceux qui nous ont aimablement communiqué divers records, notamment iconographiques, nous redisons nos vifs remerciements. Que Monsieur Constantin Tacou, qui a veillé avec efficacité, ferveur, et sérénité à l’élaboration lente et cependant mouvementée de ce Cahier, trouve ici l’expression formelle de notre gratitude.

Show description

Read or Download Cahier de l'Herne n° 45: Heidegger PDF

Similar french_1 books

Atlas de la littérature potentielle

Oulipo authors paintings

Additional info for Cahier de l'Herne n° 45: Heidegger

Sample text

Est posée, il ne faut pas s’arrêter précipitamment à une réponse - le temps est ceci ou cela - réponse qui contient toujours un quid. Si nous ne nous en tenons pas à la réponse, mais si nous répétons la question, qu’arrivet-il à la question? Elle s’est transformée : qu’est-ce que le temps? devient la question : qui est le temps? Ou plus précisément: sommes-nous nous-mêmes le temps? Plus précisément encore : suis-je le temps? Ou plus exactement encore : suis-je mon temps? C’est de cette façon que j e m’en rapproche au plus près, et si je comprends bien la question, elle fait alors que tout a pris un tour sérieux (ernst geworden).

I1 devient donc clair du même coup que la question de la quantité de temps, la question de la durée et du quand - si la futurité (die Zukunftigkeit) est vraiment le temps - que cette question du temps doit rester hors mesure. Alors si je dis : le temps n’a véritablement pas le temps de calculer le temps, mon affirmation est bien mesurée. Et pourtant nous avons vu dans la définition de l’être-là, qui lui-même doit être le temps, qu’il comptait avec le temps et même qu’il mesurait le temps à l’aide de l’horloge.

Physique, IV, 11, 219 a. 2. Die Uhr signifie à la fois l’heure H et n l’horloge 3. Saint Augustin, Confessions, livre XI, chap. 27. (( )) (double sens intraduisible). Seconde version de l’article << Phénoménologie >> 1921 Introduction L’idée de la phénoménologie et le retour à la conscience * La totalité de l’étant constitue le champ à partir duquel les sciences positives de la nature, de l’histoire, de l’espace conquièrent à chaque fois leur domaine d’objets. Directement orientées sur l’étant, ces sciences prennent ensemble en charge l’exploration de tout ce qui est.

Download PDF sample

Rated 4.62 of 5 – based on 31 votes