Raftul cu initiativa Book Archive

French 1

Conflits et démocratie : quel nouvel espace public ? by Lazzeri, Christian; Bentouhami, Hourya; Miqueu, Christophe

By Lazzeri, Christian; Bentouhami, Hourya; Miqueu, Christophe

Distinguant conflit et violence, cet ouvrage redonne à los angeles démocratie son sens d'espace public où l. a. possibilité même du conflit doit être maintenue. Qu'ils prennent l. a. forme de mobilisations en faveur des travailleurs pauvres, des immigrés clandestins, ou des minorités, les conflits au sein d'une démocratie ne disent pas ce que veut le peuple mais ce qu'il ne veut pas, à savoir sa disparition en tant que peuple. Ils témoignent alors des capacités de résistance à des formes d'oppression de classe, de race ou de style.

Show description

Read Online or Download Conflits et démocratie : quel nouvel espace public ? PDF

Similar french_1 books

Atlas de la littérature potentielle

Oulipo authors paintings

Extra info for Conflits et démocratie : quel nouvel espace public ?

Sample text

Peuple » joue ainsi comme principe de subjectivation dans le conflit politique : non pas par l’assignation à une identité, mais au contraire par le mouvement d’une désidentification par laquelle ceux qui ne sont pas ce qu’ils disent être proclament l’impossibilité de continuer à être comme avant 127, expriment l’impératif d’avoir à mettre en cause la loi en vigueur. Politiquement « peuple » nomme la manifestation d’un dissensus essentiel. L’absence d’une telle désidentifiction, d’une identification au non identique, est sans doute la marque de ce que tel groupe reste pris dans son statut de groupe particulier, objet d’un discours sociologique, économique, humanitaire, compassionnel, sans que le litige posé ne parvienne alors à devenir politique, sans que ceux qui sont pris dans le nom qui les identifie puisse s’en déprendre et se poser comme des sujets politiques.

Cette forme juridique ne me semble pas relever d’une anomalie coloniale, mais procède du fonctionnement structurel de la notion de peuple, dès lors que le peuple est conçu du point de vue de son identité. Que cette affirmation ethnique de l’identité opposée à son autre, puisse devenir raciste, l’évolution de la pensée de Schmitt peut encore en donner un brillant témoignage. On lit, dans un texte qui date de 1933 : « Nous savons selon notre sentiment et sur la base d’un strict examen scientifique, que tout droit est le droit d’un peuple déterminé.

Barkat pense sous le concept de « corps d’exception » : 66 CONFLITS ET DÉMOCRATIE. QUEL NOUVEL ESPACE PUBLIC ? « Le colonisé est… un individu résidant sur le territoire français, artificiellement classé puis rangé à l’extérieur de l’ensemble composant les membres du souverain, régis quant à eux par les règles générales du droit. En ce sens, il n’est pas à vrai dire un corps extérieur. Sa situation est une situation de dépendance, plus complexe donc que celle de la simple extériorité. Le corps d’exception, enveloppe instituée qui recouvre tout un groupe que l’on n’admet pas dans la citoyenneté et auquel on attribue de manière arbitraire une homogénéité ethnique ou raciale (le statut personnel joue le rôle d’un opérateur de conversion permettant de réduire de façon imaginaire l’ensemble des colonisés à une seule entité), est encore un membre de la nation française.

Download PDF sample

Rated 4.16 of 5 – based on 23 votes