Raftul cu initiativa Book Archive

French 1

Le vocabulaire de Saint-Augustin by Christian Nadeau

By Christian Nadeau

Show description

Read or Download Le vocabulaire de Saint-Augustin PDF

Similar french_1 books

Atlas de la littérature potentielle

Oulipo authors paintings

Extra info for Le vocabulaire de Saint-Augustin

Sample text

En définitive, la vérité dépend, pour être révélée, de la bonne volonté de l'âme, selon qu'elle accepte de se tourner ou non vers Dieu (B. ). , Il n'est pas possible de croire la thèse selon laquelle le sens des mots ou d'une phrase est entièrelnent déterminé par le locuteur. Celui qui écoute est tout aussi capable donner un sens à ces mêmes paroles, tout en dissociant leur contenu de l'intention initiale du locuteur. , XIII, 41). Il semble alors que la vérité d'un énoncé ne sera pas relative au contenu que lui prête son auteur, mais à l'interprétation qu'en fait celui qui l'écoute, le lit, etc.

L, 7 ; Méditations II, 4) Augustin pense que la certitude de l'existence serait bien difficile à admettre si son principe était fondé sur celui de la connaissance: les thèses sceptiques des Académiciens (telles qu'Augustin a pu les retrouver chez Cicéron) ont suffisamment montré les erreurs des sens pour qu'il ne soit plus possible d'ériger le principe de l'existence de notre être propre sur la base des connaissances acquises. Il faudrait donc admettre que ce n'est pas le contenu de la connaissance mais la faculté n1ême celle-ci qui nous assure de la notre penser le principe 32 La concupiscence désigne toute inclination au péché.

L incorporel existe, et il existe selon un certain « mode » (modus) d'être. Or, tout ce qui possède une existence doit être pensé en termes bien. Inversement, tout ce qui est «rnaI» est une négation de 1'être: ce n'est pas un simple incorporel. C'est pourquoi, dit Augustin, le rnaI ne peut être identifié à un certain d'être: il désigne ce qui ce nie un objet donné. 62 en lui-rnême rnais par rapport à un être. tout être étant un bien, les rapports entre mal et bien sont moins moraux qu'ontologiques.

Download PDF sample

Rated 4.11 of 5 – based on 30 votes