Raftul cu initiativa Book Archive

French 1

Montségur et l'énigme Cathare by Jean Markale

By Jean Markale

Montségur, « ce nid d'aigle vers lequel convergent tous les nuages du monde », reste l'un de ces lieux privilégiés où souffle encore l'esprit, où planera toujours le mystère du Saint Graal, où viendront inconsciemment s'arrimer rêves et illusions des générations successives, en dépit des flammes du bûcher allumé naguère par les Inquisiteurs pour réduire à jamais l. a. résistance cathare.

Qui étaient les Cathares ? D'où venaient-ils ? Pourquoi s'étaient-ils rassemblés dans le Razès mystérieux, non loin de Rennes-le-Château et de Quéribus, au coeur d'une étrange région entourée de vallées profondes, de sommets brûlés par le soleil ? Quel trésor cherchèrent-ils à sauver ? Quels furent leur véritable doctrine, leurs rapports avec l'Occitanie médiévale, avec les Templiers ? Pourquoi furent-ils si cruellement pourchassés ?

Jean Markale s'attache à répondre objectivement à ces questions, en démêlant le vrai du pretend. Au terme d'une enquête menée sur position avec ardour, s'appuyant sur une documentation rigoureuse et étendue, une connaissance approfondie de l'Histoire et de los angeles culture, il ouvre des voies nouvelles, suggère des pistes oubliées, formule des hypothèses exaltantes au-delà desquelles s'esquisse en filigrane le scintillement d'une lumière recherchée par l'homme depuis l'aube des temps...

Show description

Read Online or Download Montségur et l'énigme Cathare PDF

Best french_1 books

Atlas de la littérature potentielle

Oulipo authors paintings

Additional info for Montségur et l'énigme Cathare

Example text

Mais comment retrouver leurs traces, comment discerner dans les productions de l’esprit, littérature, arts plastiques, architecture, les vestiges que les Inquisiteurs, acharnés à leur perte, avaient fatalement fait disparaître ? J’avais lu certains ouvrages de René Nelli : mais la pensée cathare qu’il exhumait me semblait alors si éloignée de mes propres préoccupations que j’avais renoncé à aller plus loin, dans une direction qu’on pourrait qualifier de « théologique ». Par contre, la poétique des Troubadours m’envoûtait, et je m’efforçais de découvrir chez certains d’entre eux le chemin qui me conduirait à Montségur, au véritable Montségur, celui qui ne se trouve nulle part, mais partout, antre idéal et secret de ce que j’imaginais être le Graal.

J’avais tant de fois lu que la poésie des Troubadours avait été influencée par l’Islam : mais ce n’était certes pas la civilisation arabe que je retrouvais là-dedans. De toute évidence, il s’agissait d’un chemin initiatique pré-chrétien et pré-islamique, et je commençais à penser que les Cathares devaient y être pour quelque chose. On verra que cette intuition était loin d’être éloignée de la réalité. Et ce chemin initiatique menait incontestablement à la forteresse de Montségur. Le problème était de calquer l’histoire des Cathares sur le schéma ainsi dégagé.

C’est autour de cette cour qu’étaient répartis et disposés, sur trois étages, des bâtiments à usages divers, des échoppes, des ateliers, des salles d’armes et des réserves. Trois escaliers permettaient d’accéder au chemin de ronde et aux défenses des ouvertures. C’est dans cette partie du château que résidaient les hommes d’armes qu’avait amenés Ramon de Perella et qui, au moment du siège, étaient commandés par Pierre-Roger de Mirepoix. On estime généralement ces hommes d’armes à cent cinquante, mais la plupart d’entre eux avaient amené, comme cela se faisait, leur famille, ce qui constituait un accroissement de population certain.

Download PDF sample

Rated 4.13 of 5 – based on 30 votes