Raftul cu initiativa Book Archive

French 1

Thérapeutique du cancer by Jean-François Morère, Françoise Mornex, Denis Soulières

By Jean-François Morère, Françoise Mornex, Denis Soulières

Cet ouvrage est l. a. deuxième édition – largement révisée et augmentée – de Thérapeutique du melanoma, dont l. a. première édition est parue en 2002. Il est consacré, de manière exhaustive, à los angeles stratégie thérapeutique des principaux cancers. Plus de soixante spécialistes francophones, faisant autorité dans le domaine du melanoma, font le element sur leurs connaissances et leur expérience pour permettre de comprendre, diagnostiquer et traiter ces tumeurs. Cet ouvrage apporte une details complète sur les strategies thérapeutiques courants pour le traitement des tumeurs solides et hématologiques. Il décrit les modalités thérapeutiques actuelles, dont les nouvelles thérapies ciblées et leurs effets secondaires, les tumeurs par localisation sans oublier les tumeurs rares et les traitements associés. Les avancées en matière de traitements innovants, qu’il s’agisse de chimiothérapie, de chirurgie ou de radiothérapie, y sont également développées. Une position importante est aussi accordée aux soins de aid et à l. a. prise en cost psychologique. Véritable device de travail et de référence, cet outil d’enseignement et de formation apportera une aide essentielle à tout interne et médecin spécialiste chargés de traiter les cancers, au travers d’une approche résolument interdisciplinaire. Jean-François Morère est Chef de provider à l’Hôpital Avicenne de Bobigny, Françoise Mornex, Chef de carrier de Radiothérapie Oncologique au Centre Hospitalier Lyon Sud et Denis Soulières est hématologue et oncologue médical, de même que directeur du laboratoire de biologie moléculaire du département d’hématologie du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal

Show description

Read Online or Download Thérapeutique du cancer PDF

Similar french_1 books

Atlas de la littérature potentielle

Oulipo authors paintings

Additional info for Thérapeutique du cancer

Sample text

Ainsi une image d’adénopathie médiastinale inférieure à 1 cm au scanner n’est pas considérée comme suspecte. Certaines études ont pourtant démontré que, parmi les ganglions de cette catégorie de taille, plus de 10 % sont retrouvés positifs sur une analyse systématique rigoureuse [24]. L’incidence pronostique essentielle de l’atteinte ganglionnaire, dont les conséquences thérapeutiques sont majeures incite à une étude scrupuleuse de cet aspect du TNM. La généralisation de la tomographie à émission de positons couplée à la tomodensitométrie, si elle affine dans la plupart des cas l’appréciation ganglionnaire de cette dernière, n’évite pas dans tous les cas, en particulier en cas de fixation hypermétabolique, le recours à une confirmation cytologique ou histologique.

Cette alkylation, avec liaison covalente, se fait sur des atomes riches en électrons contenus dans les brins d’ADN, ce sont principalement O, P, N et S, et la cible principale de l’attaque nucléophile est le N-7 de la guanine mais peuvent également être le N-1 ou l’O-6 de la guanine, le N-1, N-7, N-3 de l’adénosine, le N-3 de la cytosine ou l’O-4 de la thymidine. Ainsi, lors de la mitose, l’ADN ne peut plus se dédoubler, car sa structure moléculaire est altérée (fig. 4). Plusieurs familles sont classées dans ce groupe : les moutardes à l’azote, les alkyl sulfonates, les nitrosourées, les triazènes et les dérivés du platine.

Les indications de ces traitements sont parfois conditionnées par l’histologie (cancers bronchiques non épidermoïdes, par exemple), et un délai doit être respecté avant une intervention chirurgicale non urgente, idéalement de quatre à cinq semaines [30]. 13 14 1 Thérapeutique du cancer L’étendue idéale de la résection chirurgicale après traitement d’induction reste une question controversée. En cas de réponse objective au traitement, le stade initial tumoral TNM a régressé. Selon les localisations, certains sont favorables à maintenir une résection aussi large qu’elle aurait dû l’être initialement, d’autres préfèrent réduire l’agressivité chirurgicale et se limiter à l’exérèse nécessitée par les constatations cliniques et paracliniques faites au cours de la réévaluation.

Download PDF sample

Rated 4.48 of 5 – based on 14 votes